Les fiches conseils

Obtenir mon devis

Le coût du recrutement

Coût d'un recrutement

L’employeur peut gérer lui-même son recrutement ou faire appel à une aide extérieure. Le coût est différent selon la procédure choisie.

Recruter un nouveau salarié n’est pas anodin. Cela engage l’avenir de votre entreprise et représente un investissement important.

Comment définir le recrutement ?

Le recrutement est l’ensemble des actions mises en œuvre pour permettre de trouver la personne correspondant à un poste donné pour une entreprise donnée.  Il s’agit donc d’une étape indispensable si l’on souhaite que cette future collaboration se passe le mieux possible.

Le recrutement passe par 4 étapes principales :

  • l’identification des besoins : description des missions et identification des compétences souhaitées ;
  • la rédaction et la diffusion d’une annonce pour trouver les bons candidats ;
  • l’évaluation des candidats : l’entretien d’embauche ;
  • l’intégration : une étape qui ne doit pas être oubliée car, sans bonne intégration, le recrutement sera peut-être totalement à recommencer.

Le coût du recrutement ne se résume pas au salaire

Embaucher un salarié a un coût qui ne se résume pas au salaire de ce dernier, il faut également inclure :

  • le coût passé par le recruteur (que celui-ci soit le chef d’entreprise ou un autre collaborateur) ;
  • la période d’intégration du salarié qui aura besoin de prendre ses marques et d’être accompagné avant d’être autonome et opérationnel dans les missions que l’on souhaite lui confier ;
  • le coût des annonceurs pour la diffusion des annonces, etc.

En cas d’erreur de casting ?

Un bon recrutement relève rarement du hasard ou de la chance. En cas d’échec, les conséquences ont de fait un impact majeur :

  • altération de l’image de l’entreprise,
  • dégradation de la qualité de services,
  • impact humain pour les collaborateurs restants, ainsi que pour la personne recrutée qui a parfois quitté un emploi, etc.

Bon à savoir : Le SYNTEC (Syndicat du Conseil en Recrutement) évalue les coûts invisibles en cas d’erreur de casting jusqu’à 54 000€ pour l’entreprise ! 

Quel est le coût d’un recrutement réalisé directement par l’entreprise ou externalisé ?

Le coût d’un recrutement reste complexe à analyser. On parlera donc de coût moyen constaté.

On peut analyser 4 principales possibilités de recruter :

Directement par l’entreprise :

Son coût moyen  est de 6 600 € HT, il intègre :

  • la définition des besoins ;
  • la rédaction et diffusion de l’annonce ;
  • le tri des candidatures reçues ;
  • les entretiens ;
  • la formation du collaborateur, etc..

Avantages : cette option a un coût mais cette dernière ne demande pas d’avoir recours à des liquidités.

Inconvénients : avoir le temps et savoir recruter.

Il faut accorder une vigilance toute particulière à la rédaction de l’offre d’emploi :

En effet, celle-ci doit respecter certaines règles, sous peine de ne pas être publiée ou risquer des sanctions pénales et civiles. Il y a des mentions obligatoires et des interdits. A titre d’exemple des obligations : intitulé du poste, localisation, type de contrat, etc… Sont jugées discriminantes et donc interdites dans le texte de l’offre d’emploi, toute référence à l’âge, au genre, aux origines etc. L’annonce doit absolument proposer une offre mixte. Dans votre intitulé de poste, la mention Homme/Femme doit impérativement y figurer.

– Le recours à une société d’intérim

Le coût moyen  du recrutement réalisé avec l’aide d’une société d’intérim est de 2 200 € HT. Le rôle de la société d’intérim est de vous aider à trouver des candidats. Sa mission consiste uniquement à vous transmettre des CV.

Les avantages de cette solution : ces sociétés possèdent un fichier de candidats dense et intéressant. Elles vous transmettent des CV qualifiés et correspondant parfaitement à votre recherche. Son coût est également un autre avantage.

Inconvénients : vous devez souvent réaliser les entretiens en présentiel sur l’ensemble des candidats présentés. Généralement, la prestation ne va pas jusqu’à une pré-sélection. Pas d’engagement de réussite, cela signifie que si le candidat recruté ne convient pas, la mission n’est pas reconduite.

– Via un cabinet en conseil RH

Le coût moyen  du recrutement réalisé avec l’accompagnement d’un cabinet en conseil RH est de 2 000 € HT. Il comprend la gestion du recrutement dans sa globalité, la qualification des candidatures et le suivi de l’intégration.

Avantages : ciblage du besoin, pré-sélection, et présentation des 2-3 candidats retenus. Moins de temps à passer sur ce recrutement. Aide à la décision pour choisir le “bon” candidat d’un point de vue pragmatique.

Mais également son coût pour une mission plus complète que l’option intérim.

Inconvénients : La principale source de candidature est celle du retour sur annonce, et pas d’engagement de réussite.

– Via un cabinet de recrutement : délégation totale du recrutement

Le coût moyen du recrutement réalisé via un cabinet de recrutement est de 18% et 20% du salaire annuel brut. Par exemple pour un salarié rémunéré au SMIC sur 13 mois, le coût moyen est de 3 500 € HT.

Les avantages : présentation de candidats déjà évalués, rencontrés et qualifiés pour le poste. Le cabinet de recrutement est en capacité de faire de la recherche de candidats. Engagement de réussite si la personne recrutée ne convient pas.

Les inconvénients : notamment le coût, ce qui explique pourquoi cette solution est principalement privilégiée pour des postes à très forte valeur ajoutée.

Recrutement : comment choisir la bonne méthode ?

Avant de choisir la solution la mieux adaptée à votre recrutement, il faut s’interroger sur vos besoins, vos contraintes, le contexte … Il faut se poser différentes questions :

  • Puis-je me libérer du temps pour recruter ?
  • Est-ce que j’ai bien ciblé/ listé toutes les futures missions de mon salarié ?
  • Vers quels supports m’adresser pour diffuser mon annonce ? Gratuits ou spécialisés ?
  • Est-ce que mon annonce est suffisamment attractive ?
  • Comment  vais-je trier les CV reçus et mener les entretiens ?
  • Comment être sûr que le candidat est le bon ?
  • Comment et qui va gérer l’intégration de ce futur salarié ?

Les réponses à ces questions vous permettront de prendre votre décision.

L’intégration du nouveau collaborateur

Le salarié est recruté, ses compétences sont en corrélation avec les missions que l’on souhaite lui confier. Pour autant, le recrutement n’est pas terminé. Il serait en effet paradoxal de dépenser ce temps et ce budget pour négliger l’arrivée de votre collaborateur. 50% de l’efficacité d’une procédure de recrutement dépend de l’accueil et de l’intégration de votre candidat.

Les étapes de l’intégration

Dans le contexte actuel où une pénurie des candidats est sans cesse constatée, il est nécessaire de fidéliser votre collaborateur. Cette dernière étape est essentielle et devrait être au cœur des priorités. Il ne faut donc pas la négliger, et penser à l’organiser.

Principales étapes :

  • Accueillir personnellement votre collaborateur.
  • Préparer l’arrivée de votre nouveau salarié : matériel, équipement vestimentaire…
  • Planifier les formations nécessaires : logiciels spécifiques, outils …
  • L’accompagner dans sa prise de poste.

Avant toute chose il faut bien considérer tous les paramètres. On a trop souvent tendance à minimiser les coûts et l’investissement qu’un recrutement représente sur le long terme et de l’impact qu’il aura sur l’entreprise, au profit d’une demande et d’un besoin immédiat.

Altéor Ressources Humaines vous accompagne  

Altéor Ressources humaines est à votre disposition pour vous accompagner dans le recrutement. N’hésitez pas à nous contacter.

 

Publié le 20/11/2019.

XS
SM
MD
LG