Les fiches conseils

Obtenir mon devis

Le recrutement à l’heure de la crise sanitaire

Le recrutement à l’heure de la crise sanitaire

Malgré la crise sanitaire, certains employeurs ont besoin d’embaucher. Comment recruter quand les échanges physiques doivent être limités ?

Nous avons tous subit de plein fouet la crise sanitaire, et celle-ci nous a obligé de repenser notre organisation, le télétravail, notre relation à nos collaborateurs …

Pour que, les activités professionnelles de tous puissent continuer, quand cela était possible, il a fallu faire preuve d’ingéniosité et d’innovation.

Le recrutement n’a pas fait exception, et de nouveaux modes, bien évidemment plus dématérialisés ont vu le jour.

Le recrutement “en mode dématérialisé”

En tant que tel, toutes les étapes d’un recrutement n’ont pas été modifiées.

Les offres d’emploi, sont déjà majoritairement dématérialisées, ainsi que la réception des candidatures. Bien qu’il soit toujours aussi important d’y consacrer du temps, et d’y apporter le plus de professionnalisme possible, leur fonctionnement n’a pas été très différent de d’habitude.

C’est l’entretien qui a subi de plein fouet ce tournant. Celui-ci ne pouvant plus se tenir dans la majorité des cas en présentiel.

Comment recruter, sans rencontrer votre futur collaborateur ?

Comment arriver à faire un choix sans voir en présentiel votre candidat ?

A l’heure de la reprise et du déconfinement, ces questions restent d’actualité. On ne peut se permettre de rencontrer les candidats sans respecter les critères de sécurité sanitaire. Donc on oublie la journée où l’on peut convoquer plusieurs candidats en même temps pour une journée spéciale recrutement.

Et si l’on veut faire être en tête-à-tête, il faut avoir les locaux et le respect des consignes sanitaires, pas toujours très simple. Échanger avec un futur collaborateur, chacun avec un masque n’aide pas. D’une part, la voix est atténuée, et surtout l’on ne peut pas apprécier si finement les réactions sur le visage.

L’entretien d’embauche en ligne : le grand gagnant

Il reste donc l’entretien à distance.

Recruter, n’est pas anodin, cela demande du temps, du savoir-faire et l’erreur coûte cher.

Avec l’entretien en dématérialisé, par téléphone ou idéalement en visioconférence, en plus de la maîtrise du recrutement, vient se greffer la maîtrise des outils de communication.  En effet, il ne faudrait pas se retrouver à avoir correctement fait passer sa marque employeur dans l’offre d’emploi, pour finalement tout faire échouer par une technologie mal maîtrisée ou tout simplement défaillante ce jour-là.

S’assurer du fonctionnement de l’outil de communication

Le recruteur doit s’assurer que ses outils de communication fonctionnent et prévoir un plan B au cas où. Votre candidat doit pouvoir vous joindre par un autre biais en cas de dysfonctionnement, téléphone, chat etc …, et ne pas rester isolé sans aucune solution de rechange.

Si la visioconférence n’est pas possible, l’entretien pourra se dérouler par téléphone, mais le manque de visuel est beaucoup plus inconfortable. Cependant, il n’empêche pas d’échanger, et de valider certains points comme l’expérience et les compétences de votre candidat.

Préparer l’entretien à distance

Ce n’est pas parce que l’entretien est à distance qu’il ne doit pas être préparé.

Au contraire, encore plus qu’en présentiel, il faut éviter au maximum l’improvisation et préparer à l’avance votre échange. Il vous incombe de pré-définir les attentes et les détails de l’entretien à distance avec le candidat.

Bien évidemment, vous pouvez réserver ce fonctionnement aux premiers échanges avec les candidats retenus, et selon votre activité, organiser ou non un entretien en physique avec le candidat sélectionné pour confirmer votre décision.

Et après…

Étonnamment la période de confinement a été propice au recrutement. Plus de disponibilité des candidats et de souplesse horaire notamment, moins de concurrence …

Maintenant, il faut préparer l’après-crise, et la phase de déconfinement. Cette période est propice à s’interroger de près sur nos besoins en recrutement.

Le recrutement demande du temps, et plus il est anticipé, plus il permet de ne pas agir dans l’urgence et la réactivité.

De tout temps, lancer un recrutement en urgence n’est pas souhaitable, cependant, nous n’avons pas toujours le choix. Nous devons parfois faire face au remplacement d’un collaborateur qui démissionne, qui est en arrêt etc … dans ce cas on se retrouve confronté à prendre des décisions dans la réaction et non l’anticipation.

Face au déconfinement, vous allez peut-être devoir recruter dans l’urgence, car tous vos collaborateurs n’ont pas pu tous reprendre par exemple, mais vous pouvez vous interroger également sur votre activité de demain et les besoins à venir.

Se poser les bonnes questions

Avant de vous lancer dans l’aventure il vous faut répondre à 2 points importants :

1/ Le temps : Quel délai j’ai pour recruter ? Ai-je le temps de gérer ce recrutement correctement ou dois-je externaliser ?

2/ Le poste : Ai-je bien défini le poste et les missions pour lesquelles je souhaite recruter ? Ai-je bien tenu compte de mon organisation actuelle et future, lié à ce contexte spécifique dans lequel nous évoluons à ce jour ? Les missions d’aujourd’hui seront-elles celles de demain, et demanderont-elles les mêmes compétences ?

Quel que soit le délai que vous avez, il est indispensable de se poser et d’organiser votre recrutement.

Notre conseil : Avant toute chose il vous faut bien considérer tous les paramètres. On a trop souvent tendance à minimiser les coûts et l’investissement qu’un recrutement représente sur le long terme et de l’impact qu’il aura sur l’entreprise, au profit d’une demande et d’un besoin immédiat.

Altéor Ressources Humaines vous accompagne pour chaque étape de vos recrutements. Nous vous proposons une offre sur-mesure, adaptée à votre réalité.

XS
SM
MD
LG