Vos questions, nos réponses

Obtenir mon devis

J’ai rompu la période d’essai de mon salarié sans respecter le délai de prévenance. Dois-je lui verser une indemnité ?

Oui : depuis 2008, lorsque vous décidez de rompre une période d’essai, vous devez respecter un délai de prévenance. Sauf dispositions conventionnelles contraires, ce délai est égal au minimum à 24 heures en deçà de 8 jours de présence du salarié dans votre structure, 48 heures entre 8 jours et 1 mois de présence, 2 semaines après 1 mois de présence et 1 mois après 3 mois de présence. Si c’est le salarié qui décide de rompre son contrat, il doit lui-aussi vous prévenir à l’avance. Le délai de prévenance ne peut pas avoir pour effet de prolonger la durée de la période d’essai. Si la date de fin de période d’essai est trop proche, il sera de fait impossible de respecter ledit délai. Il est donc important pour vous d’anticiper suffisamment une éventuelle rupture de la période d’essai, pour pouvoir
respecter le délai de prévenance. En effet, si vous ne le respectez pas, vous devrez verser à votre salarié une indemnité compensatrice égale au montant des salaires et avantages qu’il aurait perçus jusqu’à la date d’expiration du délai de prévenance, indemnité de congés payés comprise.

XS
SM
MD
LG