Vos questions, nos réponses

Obtenir mon devis

J’ai convoqué mon salarié à un entretien préalable au licenciement. Il me demande le report de cet entretien. Suis-je obligé d’accepter ?

Non : la loi prévoit que l’employeur doit, avant de licencier un salarié pour un motif personnel, le convoquer à un entretien préalable. Cette convocation doit être effectuée par lettre recommandée ou remise en main propre contre décharge. Elle doit contenir impérativement un certain nombre de mentions, dont l’objet, la date, l’heure et le lieu de l’entretien. La tenue de l’entretien préalable doit se faire dans le respect des délais conventionnels ou légaux. La loi ne prévoit rien sur l’hypothèse d’un report de l’entretien préalable au licenciement. Il ressort de la jurisprudence que si le salarié demande le report de l’entretien, l’employeur n’est pas tenu d’accepter. S’il le fait, le délai devant séparer la convocation et l’entretien court à compter de la convocation initiale et l’employeur n’est pas tenu de délivrer une nouvelle convocation dans les formes prescrites par le Code du travail. Il devra seulement aviser l’intéressé, par tous moyens et en temps utile, de la nouvelle date et de l’heure de ce nouvel entretien, par courriel, lettre simple contre décharge, LRAR, un écrit étant toujours préférable pour des raisons de preuve.

XS
SM
MD
LG