Vos questions, nos réponses

Obtenir mon devis

Travail par fortes chaleurs, l’employeur peut-il prendre des dispositions ?

,

Oui : dans le cadre de son obligation de sécurité et résultat, l’employeur est tenu de protéger les salariés des risques pour leur santé, dont ceux liés à l’exposition à de fortes chaleurs. Le risque « fortes chaleurs » doit également être intégré dans le cadre de l’élaboration du document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP) et du plan d’action.

DES MESURES POUR ANTICIPER LES RISQUES

L’employeur doit prendre des mesures pour anticiper les risques. Vous devez :

  • vérifier que  la ventilation des locaux de travail est correcte et conforme à la réglementation
  • aménager les postes extérieurs pour protéger les travailleurs contre les conditions atmosphériques
  • mettre à la disposition du personnel de l’eau fraîche et potable…

ADAPTER L’ORGANISATION DE L’ENTREPRISE

Il est conseillé à l’employeur de prendre des dispositions en termes d’organisation et de fonctionnement de l’entreprise, telles que :

  • informer les salariés des risques, des moyens de prévention, des signes et symptômes du coup de chaleur (document établi par le médecin du travail, notamment)
  • surveiller la température ambiante des lieux de travail
  • adapter les horaires de travail dans la mesure du possible (début d’activité plus matinal, suppression des équipes d’après-midi, etc.)
  • organiser des pauses supplémentaires ou plus longues aux heures les plus chaudes
  • inciter les travailleurs à se surveiller mutuellement pour déceler les signes de coup de chaleur ou de déshydratation grave et les signaler à l’employeur et au médecin du travail…

BTP : DES MESURES SPÉCIFIQUES

Pour le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) plus qu’ailleurs, des mesures préventives spécifiques doivent être mises en place. Il faut ainsi :

  • prévoir un local permettant l’accueil des salariés dans des conditions préservant leur santé et leur sécurité en cas de survenance de conditions climatiques susceptibles d’y porter atteinte
  • À défaut d’un tel local, des aménagements du chantier doivent permettre la protection de la santé et de la sécurité des salariés dans des conditions équivalentes. De plus, il faut mettre à la disposition de chacun des salariés trois litres d’eau au moins par jour
XS
SM
MD
LG